KEMMELRIT Le Baptême de notre MG A

Enfin, notre MGA a pris part à sa première sortie, et ne nous a pas laissés tomber. Quoique . . .! Il s'en est fallu de peu.

Quand finalement, en décembre, les papiers ont été en ordre, la saison était terminée. Mais pas de regrets, il y eut assez de beaux jours en week-end, cet hiver, pour pouvoir faire quelques balades de manière à connaître la voiture et avoir une confiance grandissante dans cette mécanique restaurée. Nous avions parcouru 750Km sans problème (sauf une fuite au niveau du filtre d'essence) et étions donc prêts.

Les prévisions météo pour le Kemmelrit étaient fantastiques et estivales: 25°c et un soleil radieux, mi-avril, que demander de plus!

Le jour précédent j'avais pris le temps de refaire quelques vérifications: le niveau d'huile, la pression des pneus, . . . la A était prête.

Dimanche de grand matin hors des plumes; nous n'avions dormi que 4 petites heures, car la veille nous étions allés à une fête. En sortant la voiture j'avais l'impression que la direction était dure. Une fois en route j'ai entendu un bruit bizarre. Els jeta un coup d'œil à l'extérieur et vit que le pneu avant droit était “passablement plat”. Demi-tour immédiat, pour aller chercher un petit compresseur qui fonctionne sur l'allume-cigare; afin de remonter la pression de ce pneu. Tôt le matin cela fait évidemment un bruit infernal. Quelques personnes se pressèrent à leur fenêtre pour voir ce qui se passait.

Enfin, après un certain temps (plutôt long) la pression était suffisante pour repartir. Après quelques kilomètres j'arrêtais dans une station-service pour vérifier une fois encore la pression et la poussais à 2 bars, pour plus de sûreté. OK, tout étant en ordre; plus rien de fâcheux ne pouvait nous arriver. Du moins le pensions-nous.

Etant donné que nous n'avions pas pris de petit-déjeuner, on s'est arrêtés devant une boulangerie où il y avait une place de stationnement. Pendant qu'Els faisait la file, je sentais que les autres clients regardaient dans ma direction. 1ère leçon: ne jamais se placer en vue d'autres gens. J'ai coupé le moteur et j'attendais, quand mon attention fut attirée par un sifflement. Naïvement je me demandais si çà venait de la boulangerie, quand soudain un pressentiment me poussa à vérifier encore le pneu droit en question. Hé, oui: l'air s'en échappait doucement. J'ai encore essayé avec le compresseur; mais rien n'y faisait, il fallait changer le pneu. J'ai donc vidé le coffre, pris la roue de secours, défait le papillon et sorti le cric. Vu de la boulangerie, ce devait être un fantastique spectacle: quelqu'un qui frappe, à 7h30 du matin, sur sa roue avec un marteau (ils n'ont pas idée de l'intensité avec laquelle ces papillons sont serrés. . .). Le moment était venu de mettre la voiture sur cric. C'est là que je pu constater que ce cric, dont je ne m'étais encore jamais servi, était trop haut pour passer sous le châssis. Ma petite femme, revenue avec quelques couques, suggéra prudemment d'appeler Touring Secours; ce que je ne voulais absolument pas (après avoir démonté et remonté ma voiture, appeler Touring Secours pour un pneu plat . . . très peu pour moi!). Après une nouvelle analyse de la situation, l'idée me vint de rouler avec ma roue avant droite sur le trottoir, de sorte que le cric passe et que la roue puisse être changée. 2ème leçon: ne jamais porter de pantalon blanc quand on part avec une A (ma salopette était dans le coffre mais je ne l'y ai trouvée qu'en rangeant tout).

Le reste du voyage se déroula sans encombre de sorte que l'on atteignit le “De Halve Maan” à Poperinge une demi-heure plus tard que prévu. Après quelques bavardages, il fut rapidement temps de partir. Soudain, Hendrik s'aperçut qu'il n'avait plus ses clefs. Perdues ? A quelques uns nous avons cherchés dans tous les endroits où il était passé; mais rien à trouver. Pas de soucis, comme Hendrik avait pris sa MG A, et que je sais comment est monté le contacteur; j'étais certain de pouvoir établir le contact à l'aide d'un petit câble et de faire démarrer la A d'Hendrik- sans clef. 3ème leçon: on a toujours besoin de ce que l'on n'a pas sous la main. Par chance quelqu'un pouvait prêter un câble. Nous en étions là, quand Hendrik retrouva ses clefs entre les sièges. Tout est bien qui fini bien. Nous prenions le départ de cette balade parmi les dernières voitures. Pourtant quelques kilomètres plus loin, bon nombre d'MG nous suivaient. Il semble qu'une partie du parcours avait été temporairement fermée, ils s'étaient donc perdus, puis après quelques recherches, étaient revenus sur la bonne route. En partant plus tard nous avions évité ce traquenard routier et récupéré une partie du temps perdu précédemment.

Le premier stop était prévu dans un manège, où les tartines du déjeuner étaient servies et où l'on pouvait se procurer une boisson. Tout le monde prit place sur la terrasse ensoleillée, mangea de bon appétit en réajustant son taux d'hydratation avec les boissons, car le soleil tapait déjà bien.

Ensuite nous avons poursuivi notre chemin sur les belles routes du Pays des Collines. Arrivé au sommet du mont Kemmel, nous avons décidé, à quelques uns, de faire une halte et de procéder au baptême solennel. Quelques bouteilles ont été secouées et vidées “style F-1” après quoi notre voiture pouvait officiellement compter parmi les membres du club! A partir de là, le trajet prenait la direction de Diksmuide. En chemin nous avons encore fait halte pour nous rafraîchir en dégustant une glace. Il était encore tôt quand nous avons parqué nos voitures à Diksmuide, où nous étions attendus au “St Janshof” pour le dîner final.

Après avoir passé un moment sur la terrasse, nous avons pensé à faire une rapide visite des couloirs de la mort (tranchées 1914-1918). Ce qui semblait une sérieuse promenade, aller-retour.

Le délicieux repas terminé, nous prîmes congé des connaissances tout en formant le projet de se revoir à la prochaine balade: stille waters.

Wim, merci pour l'organisation et le road book qui nous fournissait à nouveau les indications correctes en Miles. Nous et notre A, avons pris bien du plaisir.

Els en Ivan Adaptation Française par Marina.

kemmelrit_le_bapteme_de_notre_mg_a.txt · Dernière modification: 2014/12/29 13:45 (modification externe)
 
Recent changes RSS feed Donate Powered by PHP Valid XHTML 1.0 Valid CSS Driven by DokuWiki
Copyright 2011 kemmelrit_le_bapteme_de_notre_mg_a [MG Wiki] . All Rights Reserved.
Joomla 1.7 templates by hostgator coupon